For retro freaks

Nouveau

Borne d’arcade N’Styl K25 Kendo

Hop me revoilà ! Et cette fois avec un achat plutôt inhabituel : une borne d’arcade !! Ooh yeah !

nstyl

Cela doit faire 5 ans que j’en veux une, en faite depuis que j’ai vu que Davy Mourier en avait une dans son apart’ dans la série Nerdz sur la chaine Nolife 🙂 Je me suis dit que ça ne peut que rendre bien dans mon salon !

Alors je me suis rappelé dans bornes que je voyais début 90′ vers l’age de 10 ans, au bar de la patinoire de Niort, ma ville natale. Je me souviens de Toki, Moonwalker, Out Run ou encore Bad Dudes, j’avais du y jouer au moins une fois chacun. Puis quelques années plus tard avec les jeux en 3D à la salle de jeu La tête dans les nuages. Puis bien-sûr en voyant des bornes partout au Japon il y a deux ans !

Et donc depuis 5 ans j’écume les forums sur le monde de l’arcade, je me suis aussi mis à télécharger toutes les roms pour l’émulateur MAME et autres, puis je me suis acheté des sticks arcades pour en profiter au max, malgré tout cela l’arcade à la maison n’était pas parfaite !
Mais ce rêve d’avoir une véritable borne, comme une New Astro City de Sega était toujours là, malheureusement le prix et la distance est toujours problématique, déjà que c’est cher mais en plus c’est lourd et donc couteux à déplacer…

Puis un jour sur le bon coin je tombe sur une annonce intéressante et pas très loin, à une heure de chez moi.
Une borne N’Styl à 300 € en très bonne état, panel 2×3, monnayeur 1 et 2 euros, avec en plus à l’intérieur un Slot MVS et le jeu Metal Slug 2, donc très bien pour commencer la collection des jeux SNK à pas cher, une console Neo Geo AES m’aurait couté le prix de la borne, le prix des jeux j’en parle même pas…
Le vendeur m’a même rajouté un bouton pour chaque joueur, parfait car j’ai commandé The King of Fighters ’99 MVS pour 10 € qui utilise les quatre boutons.

ms22013-08-25 23.12.40
On a été trois pour monter la lourde borne dans mon appartement au second étage, ce fut difficile mais pas impossible.
Donc cette borne made in France se présente à peu près comme celles que je voyais dans ma jeunesse début 90′, 1,60 mètres de haut donc il faut rester debout ou avoir des chaises de bar, l’écran en lui même semble de bonne qualité car on y distingue des alvéoles au niveau des pixels si on regard de très près et il donne de magnifiques scanlines, le plus de la borne c’est surtout son système d’écran rotatif qui s’incline en quelques mouvements simples, et ça c’est top pour les shoot ’em up ! Et comme j’ai trop envie d’un Dodonpachi, je me suis pris une carte JammASD pour y brancher mon vieux PC et faire tourner les émulateurs dessus, faut juste que je prenne le temps de configurer tout ça hihi.

2013-09-27 12.09.15
J’ai pris la borne sous tout les angles et placé les photos sur le site imgur ici :

 http://imgur.com/a/QQNfg

metalslug2

Ikaruga au chômage

Je préviens, il n’y a rien de très intéressant dans mon article mais ça m’a bien fait rire ^^

ikarugadroid

La suite spirituelle du très grand Radiant Silvergun : Ikaruga, est disponible depuis aujourd’hui sur les appareils Android. Et sur la page de Google Play, la traduction du texte de présentation du jeu est tout bonnement un petit bonheur à lire 🙂

ikarugaAlors dès le début ça va mal : « La Xbox Ikaruga en direct Shooter Action Arcade « … bon, on peut dire que l’on est habitué à lire ça avec Google Trad, mais là, attention les yeux :

« Ikaruga est le premier en son genre pour les smartphones avec sa belle interface et de son système d’assurance-chômage en douceur. »

o_o

WTF ! Alors là j’étais plié quand j’ai lu ça ! Surtout que le texte d’origine est : « Ikaruga is the first of its kind for Smartphones with its beautiful interface and its smooth UI system. »
Et oui, dans ce cas UI = User Interface, mais c’est vrai que c’est aussi Unemployment Insurance …
Bravo google !

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ggee.vividruntime.gg_1638&hl=fr

The Legend of Zelda Concept Art

Les livrets des jeux Zelda sont pour moi le summum visuel du jeu vidéo japonais !

De magnifiques illustrations partout avec une mise en avant de l’action au service d’un riche scénario. On peut ainsi se mettre plus facilement dans dans la peau de Link pour cette longue quête vers Zelda. C’est surtout le meilleur moyen pour voir l’univers du jeu comme les concepteurs peuvent le voir sans les contraintes techniques et les pixels arts.

Voici un exemple de l’aventure qui nous attend :

Zelda no Densetsu 46-47

J’ai toujours adoré ces illustrations avec les personnages en SD, très années 80.

Et je suis tombé sur la traduction du livre Hyrule Historia sur le site glitterberri.com, qui propose les scans des dessins conceptuelles de la saga Zelda, mais étant bien plus fan du premier jeu, je suis tombé sous le charme des rough du Link original :

6837934777_292d1080a96837934529_ce811323826837934267_ce0994e81d_o


6837934057_7830eaa6136837933833_0b66035a9d_o6837933713_7d382a3775_o


6837933569_25a22c6b69_o6837933165_c789904547_o6837933031_618ee1a1f6_o


6837932763_6bdba27435_o6837932605_19063464f5_o6837932451_4783153c0b_o


6837932281_a5ed3c7f42_o6837932025_90a4c172f3_o6837931837_5039dffb41_o


6837931383_a96311c6c2_o6837931191_cbf4da73f1_o6837931055_ccee9f70e1_o


6837930951_132799f77d_b6837930615_ab8105fd4c_b6837930455_7abb9305de_b


6837930819_8416ca3594_b

Magnifique, non ? Avec le dernier je me suis fait ce petit fond d’écran ^^ :


Freak-Link